La Flotte de Fina France de 1923 à 1990


Ce dossier reprend la vie de la flotte pétrolière de Fina France de 1923 jusqu'à la disparition de la Direction des Transports Maritimes avec le Fina Italie en 1990,

 

SOCOMBEL - Sté PURFINA TRANSPORTS (S.A PETROFINA FRANCAISE) (PURFINA MARITIME)                                                                          (1923-1990)        

C'est la Compagnie Financière Belge des Pétroles S.A qui est à l'origine de l'implantation en France du groupe PurfinaPRESIDENT SERGENT. lorsqu'elle achète sur cale aux Ateliers & Chantiers de France à Dunkerque , le pétrolier SAINT QUENTIN commandé à l'origine par la Société Navale de l'Ouest, qui est mis en service en septembre 1923 sous le nom de

Les deux caboteurs PURFINA et SOCOMBEL complètent un peu plus tard la branche transport du groupe Purfina

Le PURFINA saute sur une mine et sombre en rade du Havre le 03 juin 1940.

Le pétrolier norvégien PRESIDENT HERRENSCHMIDT interné lors de l'armistice est attribué à Purfina lors de sa saisie en 1941. Les trois navires du groupe sont perdus au cours de la seconde guerre mondiale, tout comme est détruite  la raffinerie de Dunkerque qui ne sera d'ailleurs pas reconstruite après guerre. Néanmoins les activités  reprennent en 1946 avec la mise en service du RAOUL SIMON suivie en 1948 de celle du "T2" PURFINA deuxième du nom. Cette reconstitution de tonnage  s'achève en 1951 par al livraison du PURFINA ANGLETERRE.

La branche maritime française du groupe Purfina connait ensuite une développement similaire à celui des autres compagnies pétrolières farnçaises. Notons au passage la création d'un dépôt flottant à Brest avec la participation de la Compagnie d'Armement Maritime de Maître Billaud et des Pétroles de La Mure. La participation de Purfina se limitant à la mise en service du caboteur PURFINA BREST.

Le premier choc pétrolier a pour conséquence le retrait et la vente à l'étranger des navires de la classe des   35 000 tonnes FINA FRANCE et FINA ANGOLA.

Le second choc pétrolier entraîne le retrait des 60 000 tonnes FINA SCANDINAVIE et FINA BELGIQUE.

La vitesse n'est plus de mise en cette période de récession.

La flotte se réduit au fil des ans.

En 1986, le FINA ITALIE de 118 000 tonnes est le seul navire de Fina France en service, mais est vendu en 1990 à la Compagnie Nationale de Navigation en contrepartie d'un contrat d'affrètement.


Cliquez sur le nom du navire pour faire apparaitre ses caractéristiques et son "histoire":

 


 
PRESIDENT SERGENT PURFINA SOCOMBEL
PRESIDENT HERRENSCHMIDT RAOUL SIMON
(FINA TUNISIE)
PURFINA
(FINA PORTUGAL)
PURFINA ANGLETERRE PURFINA FRANCE
(FINA FRANCE)
FINA SCANDINAVIE_ FINA BELGIQUE_
FINA CANADA_ FINA ITALIE_ FINA BRITANNIA_
FINA NORVEGE_   FINA BREST_   FINA ANGOLA_